Ouvrons + les bibliothèques !

Pour l’ouverture des bibliothèques le soir et le week-end !

ouvrons plus bandeau

Insuffisants, inadaptés, les horaires d’ouverture des bibliothèques interdisent nombre d’entre nous d’y accéder, qui le midi, qui le soir, qui le dimanche. Calqués sur ceux des bureaux, ils pénalisent ceux qui devraient en être les premiers bénéficiaires : étudiants salariés, demandeurs d’emploi, enseignants, et tant d’autres. On n’apprend pas, on ne crée pas à horaire fixe, entre 9h30 et 18h, du lundi au samedi. L’accès à la connaissance et à la culture pour le plus grand nombre doit être une priorité.

Comme Eliette Abecassis, Olivier Barrot, Geneviève Brisac, Catherine Cusset, Erik Orsenna, Lilian Thuram, Benjamin Stora et tant d'autres, signez l'appel de Bibliothèques Sans Frontières pour l'ouverture des bibliothèques le soir, le week-end et pendant les vacances !

 

signez appel

 

  

https://www.facebook.com/ouvronslesbiblio

https://twitter.com/OuvronsPlus

#ouvronsplus #ouvronslesbiblio 

 

LES PREMIERS SIGNATAIRES

Eliette Abecassis (Ecrivain), Marianne Amar (Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration, Revue Diasporas), Leonor Baldaque (Ecrivain), Frédéric Barbier (Directeur de recherche CNRS, auteur de Histoire des Bibliothèques), Olivier Barrot (Journaliste, écrivain), Olivier Beaud (Droit public, Université Paris 2), Jeanne Benameur (écrivain), Amaya Bloch-Lainé (Social Media Lab), Sophie Bouchet-Petersen (Conseiller d’Etat), Geneviève Brisac (écrivain), Nicole Caligaris (Ecrivain), Benjamin Caraco (Conservateur des Bibliothèques, Université de Versailles Saint-Quentin),Vincent Chabault (Sociologue, Université Paris Descartes), Myriam Chopin(Historienne, Université de Haute Alsace), Olivier Christin (Historien), Jean-Marc Coicaud (Droit et Science Politique, Rutgers University), Catherine Cusset (Ecrivain), Nathalie Daigne (Bibliothèque Publique d’Information), Romain Dambre (Avocat, Barreau de Paris), Natalie Davis (Historienne, Princeton University), Marc-Antoine Dilhac (Philosophe, Université de Montréal), Arthur Dreyfus (Ecrivain), François Dubet(Sociologue, Université Bordeaux), Stéphane Dufoix (Sociologue, ParisX Nanterre), Paul Egré (Philosophe, CNRS/ENS-Ulm), Alain Erhenberg(Sociologue,CNRS/EHESS), Florian Grisel (Droit privé, CNRS/Université Paris X), Gerald Grunberg (Bibliothécaire, président du comité français Mémoire du Monde), Nilufer Göle (Sociologue, EHESS), Mattias Guyomar(Droit Public, Paris2), Stéphanie Hennette-Vauchez (Droit public, Université Paris Ouest Nanterre), Ghislaine Hudson (Proviseur de lycée), Laurent Joly (Historien, CNRS Caen), Gilles Kepel (Politiste, Scineces-Po Paris), Valérie Lasserre (Droit Privé, Université du Maine, Le Mans), Gilles Laurendon (Ecrivain), Romain Lecler (Science politique, Université Paris 1), Thierry Marembert (Avocat à la cour, Paris), Pierre Mathiot (Directeur, Sciences Po Lille), Silvère Mercier (Bibliothèque Publique d’Information), Etienne Ollion (Sociologue, ENS Ulm), Erik Orsenna (Ecrivain, Académie Française), Pascal Ory (Historien, Université Paris 1), Thomas Perroud (Droit public, Université Paris Est Créteil), Frédéric Régent (Historien, Université Paris 1), Hamid Salmi (Professeur d’Histoire-Géographie en lycée, Guadeloupe), Eros Sana (Photojournaliste), Emmanuelle Saulnier-Cassia (Droit Public, Université Versailles Saint-Quentin), Anne Simonin(Historienne, Maison Française d’Oxford), Pierre Singaravelou (Historien, Université Paris 1), Alexis Spire (Sociologue, Université Lille 2), Benjamin Stora (Historien, Université Paris 13), Benoit Thieulin (Directeur de la Netscouade), Lilian Thuram (Président de la Fondation Lilian Thuram), Olivier Tinland (Philosophe, Université Montpellier 3), Michel Troper (Droit public, Université Paris X Nanterre), Yerri Urban (Droit public, Université Antilles Guyane), Antoine Vauchez (Politiste, CNRS/Paris 1), Françoise Vergès (Politiste, University of London), Pierre Vesperini (Historien), Cécile Wajsbrot (Ecrivain), Patrick Weil (Historien, CNRS-Paris1, Président de Bibliothèques Sans Frontières), Nicolas Werquin (Economiste, Yale University), Claire Zalc (Historienne, CNRS/ENS-Ulm)

 

Les dernières actualités de la pétition :

 

Le texte de l'appel :

 

Ouvrons + les bibliothèques !

A 18h, à la sortie des bureaux, la plupart des bibliothèques municipales ont fermé leurs portes. Le dimanche, étudiants, lycéens, chercheurs et professeurs subissent des files d’attente interminables devant les rares bibliothèques universitaires qui restent ouvertes. Aujourd’hui en France, les horaires d’ouverture des bibliothèques sont insuffisants et inadaptés.

 

Ailleurs en Europe, nombre de bibliothèques ouvrent jusqu’à 22h et systématiquement le dimanche. A Copenhague, à Amsterdam, les bibliothèques publiques frôlent les 100 heures d’ouverture hebdomadaire contre 30 heures en moyenne en France, 40h dans les plus grandes villes. Aux Etats-Unis, les bibliothèques universitaires restent ouvertes 20h sur 24 voire 24h sur 24 en période d’examens. On n’apprend pas, on ne crée pas à horaire fixe, entre 9h30 et 18h, du lundi au samedi !

 

Les bibliothèques doivent être ouvertes aux moments de disponibilité individuelle ou familiale. Leurs horaires actuels, calqués sur ceux des bureaux, pénalisent injustement ceux qui devraient en être les premiers bénéficiaires : étudiants salariés qui travaillent pour payer leurs études, demandeurs d’emploi en formation, enseignants et tant d’autres. Rien ne justifie que le soir, le dimanche et pendant les vacances scolaires, l’offre culturelle se limite aux seuls cinémas et théâtres.

 

Car à moyens équivalents, et dans le respect des agents, des solutions existent. Nos voisins européens appliquent par exemple: le décalage des horaires d’ouverture, le recours à des emplois étudiants et temporaires pour épauler les bibliothécaires, l’ouverture partielle des surfaces d’accueil, l’aménagement de plages de récupération et de compensations financières.

 

La bibliothèque a aujourd’hui bien plus à offrir qu’une collection de livres. Elle donne un accès privilégié à la culture, à l’information et aux nouvelles technologies. Elle peut être un lieu de travail individuel ou de réunion pour monter des projets (d’association, d’entreprise, etc.). Elle est essentielle pour la réussite des étudiants et des lycéens, notamment les plus modestes. Les citoyens ont besoin des bibliothèques, et les bibliothèques doivent s’adapter aux besoins de leurs publics pour assurer leur avenir.

 

C’est pourquoi il est urgent de :
· Assurer l’ouverture des bibliothèques en soirée et pendant les vacances scolaires.
· Etendre l’ouverture des bibliothèques aux dimanches,lorsque cela fait sens localement.
· Systématiser une coordination entre bibliothèques municipales et universitaires afin d’offrir une continuité de services.
· Replacer l’accompagnement et l’accueil au cœur des bibliothèques.

 

Signez cet appel adressé à Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, François Lamy, ministre de la Ville, aux présidents de conseils généraux, aux maires et aux candidats de tous les partis aux élections municipales, aux présidents d’université et d’établissement d’enseignement supérieur.

 

L’accès à la connaissance et à la culture pour le plus grand nombre doit être une priorité ! Au niveau national comme au niveau local, ouvrons les bibliothèques le soir, le week-end et pendant les vacances !

  

Toutes les actualités

don-livre

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et suivez en direct nos programmes et toutes nos actualités !