Photo d'un enfant dans une laverie à Détroit
Projets - 6 avril 2018

À Détroit, des bibliothèques sur les ruines du rêve américain

On connaît bien Détroit, métropole du Michigan aux États-Unis, pour la gloire passée de son industrie automobile, ses violentes émeutes de 1967, Eminem, RoboCop et ses pavillons abandonnés, ruines du rêve américain. Détroit, on le sait moins, c’est aussi des bibliothèques physiques et numériques dans plusieurs laveries automatiques de la ville, proposant aux populations les plus pauvres de lire et de s’informer, au son du tambour des lave-linges.

Des bibliothèques dans les coins de rue, dans les parcs et les stations de métro. Pourquoi pas dans les laveries automatiques ? Ce n’est pas à Détroit que cette histoire a commencé, il y a trois ans, mais dans le district de Morrisania, l’un des plus pauvres du Bronx à New York. Bibliothèques Sans Frontières s’était alors associée avec Dream Yard et la fondation Laundry Cares pour lancer le programme d’apprentissage estival Wash and Learn (« Laver et apprendre »), permettant aux habitants de rédiger leur CV et postuler à des emplois en ligne.

« Dans les parcs, la nature peut jouer contre vous. S’il pleut, il n’y a personne. S’il fait trop beau, il est par exemple impossible de lire son écran d’ordinateur. Quant aux gares et aux coins de rue, ils sont peu propices à l’arrêt des habitants, régulièrement pressés. Dans les laveries automatiques par contre, les gens ont le temps et cherchent souvent quelque chose à faire. » explique Allister Chang, Directeur de Bibliothèques Sans Frontières aux Etats-Unis.

L’été dernier, c’est au tour de Détroit, connue pour être l’une des villes les plus pauvres des États-Unis, d’accueillir Wash & Learn. Le projet pilote était le suivant : trois laveries automatiques de la ville ont été équipées d’un KoomBook, une bibliothèque numérique permettant aux habitants d’accéder à un certain nombre de livres et de contenus pédagogiques, pour tous les âges, sélectionnés en partenariat avec la bibliothèque publique de Détroit.

« Les contenus du KoomBook offrent des réponses aux questions spécifiques posées par les membres de la communauté : Comment remplir ma feuille d’impôts ? Qu’est-ce que la TVA ? Comment créer un e-mail ? Télécharger un curriculum vitae ? Comment m’inscrire à l’assurance maladie ? Quelles activités puis-je faire avec mes enfants, une fois à la maison, pour les aider à réussir à l’école ? » poursuit Allister.

Photo de Stacy Lorn à Détroit

Toute la journée, les mêmes profils se succèdent à la laverie : des adultes au chômage et de très jeunes enfants.

« Le voisinage a du mal à joindre les deux bouts. Les blocs alentours sont habités par des familles qui luttent depuis des années. Dans l’immeuble d’à côté, beaucoup n’ont ni internet ni ordinateur. Pour certains, il est même difficile financièrement de venir à la laverie. N’empêchant toutefois pas les enfants d’y faire un tour. Beaucoup n’ont même jamais mis les pieds à la bibliothèque publique. Avant ils s’ennuyaient, traînaient dans le quartier. Maintenant, ils lisent et utilisent les ordinateurs ! » expliquait l’été dernier Justin Johanon, gérant de la laverie Fit and Fold.

De mai à septembre, les partenaires locaux se sont relayés pour animer le KoomBook : des instituteurs sont même venus régulièrement accompagner les jeunes par petits groupes, pour l’aide aux devoirs notamment.

« L’enthousiasme des gérants de laveries automatiques et celui des employés fut impressionnant ! Un mélange de fierté et d’excitation ! Ils amenaient les enfants jusqu’aux ordinateurs, s’assuraient qu’ils savaient bien les utiliser, même quand nous n’étions pas présents. Une fois, l’un d’eux a même payé 150 $ pour des snacks, un autre a imprimé des flyers pour faire passer le mot. » explique Stacy Lorne, coordinatrice du programme.

À Détroit, les résultats du programme pilote ont été encourageants : 80 enfants ont travaillé avec les instituteurs pendant l’été, plus de 100 livres ont été distribués, dont certains adaptés pour de jeunes adultes touchés par l’illettrisme. Mais qu’en reste-t-il aujourd’hui ? L’antenne Parkman de la Bibliothèque municipale de Détroit continue d’offrir des ateliers réguliers au sein de la laverie Coinless. Un autre partenaire local, Brilliant Detroit, s’est également engagé à faire vivre prochainement quatre nouvelles laveries automatiques en s’inspirant des premières réussites du programme, qui ne cesse de se développer dans le pays.

À Allister de conclure : « L’été prochain, quatre laveries automatiques du Midwest profiteront du KoomBook et de ses contenus, grâce au Ministère de l’Education de l’État du Minnesota. Le 8 avril, celui-ci sera utilisé lors d’un « Free Landry Day » dans une laverie du Maryland, où des familles pourront venir nettoyer leur linge gratuitement et profiter d’animations. Dans l’État de Pennsylvanie enfin, en partenariat avec l’association de la bibliothèque du Comté d’Allegheny, des bibliothèques seront installées dans trois laveries automatiques supplémentaires.

Nous aimerions, à terme, que ce programme soit national, que les laveries automatiques du pays deviennent des lieux de culture où chacun puisse y trouver ce dont il a besoin : accompagnement, aide et information. Ce qui ne pourrait se faire sans nos partenaires, notamment les employés des laveries automatiques, au contact direct avec les familles. Ce sont des premiers pas, mais ils sont très importants. »

À LIRE AUSSI

Photo de l’équipe de BSF au siège du groupe La Poste

BSF et La Poste : un partenariat durable

Projets - 18 juillet 2017

Depuis 2013, tous les ans, la Direction du Réseau Logistique et des Opérations Internationales (DRLOI) du Groupe La Poste collecte des livres auprès de ses salariés au profit de BSF. A elle seule, en 2016, cette Direction a donné plus de 8000 livres, soit 2,5 tonnes à BSF ! Mais ce partenariat ne s’arrête pas [...]

Photo des participants à la formation KoomBook à Kamenge

Des kits KoomBook dans quatre écoles au Burundi

Projets - 24 novembre 2016

Comment répondre au manque de ressources pédagogiques dans plusieurs écoles burundaises ? Grâce au KoomBook ! Pouvoir diffuser le savoir même dans les zones les plus reculées Les enseignants des écoles primaires et secondaires burundaises souffrent d’un manque de formation et d’accès à des outils pédagogiques de qualité. Cela pénalise la qualité de leur enseignement [...]

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer