INFORMATION AUX POPULATIONS

Sénégal : “des graines de savoir” Kajou dans des centres de santé

En 2019, Bibliothèques Sans Frontières a créé l’entreprise sociale Kajou, pour diffuser des contenus numériques de qualité – en offline – auprès des populations déconnectées d’Internet en Afrique subsaharienne, via l’application Kajou, gratuite et simple d’utilisation. Wikipedia en Wolof, tutos pour se protéger du paludisme, débats sur l’actualité en Casamance, audiobooks, exercices pour apprendre à compter, bases de données de patrons pour les tailleurs, mooc pour gérer sa micro-entreprise… Ces contenus seront disponibles grâce à la Kajou Card, une carte SD qui se glisse dans les smartphones, ou des serveurs Kajou, 100% autonomes pour des usages collectifs et intensifs, permettant jusqu’à vingt connexions simultanées et offrant près de dix heures d’autonomie.

Au Sénégal, des serveurs ont été installés dans les centres de santé clients de Air Liquide. Cette expérimentation est l’occasion de tester une offre santé tout-en-un, dans laquelle les ressources pédagogiques sélectionnées par notre équipe viennent compléter le matériel médical et les traitements par oxygénothérapie proposés par Air Liquide dans plusieurs de leurs centres de santé périurbains et ruraux. Ces serveurs contiennent notamment des ressources pour la formation professionnelle à destination du personnel médical et des intrapreneurs de Air Liquide, mais seront aussi à disposition des patients.

L’objectif, à terme ? Permettre aux populations d’être mieux préparées face aux dangers sanitaires créés par l’absence d’information par rapport aux habitudes à adopter en matière de santé et renforcer les compétences du personnel de santé.

Bangladesh : des médiathèques dans les camps de réfugiés rohingyas

Le district de Cox’s Bazar au Bangladesh a vu l’arrivée de près de 700 000 réfugiés rohingyas en 2017, une minorité musulmane discriminée au Myanmar depuis plusieurs décennies. La majorité de ces réfugiés se concentre aujourd’hui dans le camp de Kutupalong, une véritable ville avec ses abris en bois et en bambou, où le taux d’alphabétisation n’atteint pas les 40%.

En 2019, BSF a installé six Ideas Box et des Ideas Cube dans des camps de réfugiés rohingyas et communautés hôtes alentour. Plusieurs ateliers sont mis en place pour des enfants et adolescents rohingyas, comme la réalisation d’une carte interactive des différents services dans le camp ou le recueil d’histoires et de contes traditionnels rohingyas. Ces bibliothèques, physiques et numériques, donnent l’occasion aux réfugiés et aux populations locales de venir s’informer chaque jour, de se retrouver, de jouer et de pouvoir s’exprimer individuellement et collectivement.

Colombie : s’informer sur les accords de paix

Depuis les années 1960, la Colombie fait face à un conflit armé, opposant notamment le gouvernement aux Forces armées révolutionnaires de Colombie, les FARC. En 2016, un accord de paix est finalement signé entre le gouvernement du Président Juan Manuel Santos – prix Nobel de la Paix – et les anciens combattants. Mettant alors fin à un demi-siècle de guerre civile ayant fait plus de 6,9 millions de déplacés, 266 396 morts et 60 630 disparus. Pour rendre l’accord effectif et combattre les inégalités ayant nourri le conflit, le gouvernement parie alors sur la culture comme élément central de la réconciliation nationale.

En partenariat avec la Bibliothèque Nationale de Colombie, vingt Ideas Box ont été installées dans des zones de démobilisation et de transition, où les guérilleros ont aujourd’hui déposé leurs armes pour réintégrer la société. En créant des espaces de rencontre où s’informer notamment sur les accords de paix, ces bibliothèques ont encouragé les échanges et restauré la confiance entre les communautés affectées.

Haïti : après le tremblement de terre, des bibliothèques dans les camps

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 a causé la mort de 280 000 personnes, blessé 300 000 autres et fait 1,3 million de sans-abri. De nombreuses infrastructures ont également été détruites – bibliothèques, universités et écoles – et la plupart des étudiants ont été déplacés. Les dommages et pertes ont été évalués à plus de huit milliards de dollars américains, soit 120% du PIB.

Suite à celui-ci, nous sommes alors venus en appui à la création de bibliothèques et de points d’accès aux livres dans près de vingt camps de l’île : 300 “boîtes à histoires” ont été installées, embryons des futures Ideas Box. Des panneaux d’information ont également été mis en place pour partager de l’information vérifiée et combattre les rumeurs. Ces espaces ont permis aux Haïtiens de se retrouver, de mieux appréhender leur avenir et de se reconstruire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer