Photo de François Asselineau
Médias - 5 avril 2017

Quelle place pour la bibliothèque ? La réponse de François Asselineau

À l’occasion de l’élection présidentielle, l’Association des Bibliothécaires de France et Bibliothèques Sans Frontières ont interpellé les candidats sur la place indispensable des bibliothèques dans les politiques publiques en leur soumettant quatre questions majeures autour de la démocratie et de la citoyenneté, des inégalités territoriales, de l’accès au numérique et des horaires d’ouverture. Voici la réponse de l’équipe du candidat de l’Union Populaire Républicaine, François Asselineau.

Vos questions sont légitimes, mais il convient de rappeler que les sujets sur lesquels vous nous interpellez sont des considérations législatives et non pas présidentielles : le seul Président ne peut agir sur la loi, il doit également compter sur une majorité à l’Assemblée Nationale pour que de telles lois soient proposées, promulguées, ou même rappelées. L’article 5 de la Constitution prévoit en effet que le rôle du Président de la République est un rôle d’arbitrage, qu’il est le garant de l’indépendance nationale et du respect des traités.

Nos candidats aux élections législatives veilleront à faire avancer dans le débat public ces sujets afin que les Français puissent en conscience, désigner les législateurs qui feront en sorte que des propositions comme celles que vous défendez soient débattues.

Cependant, parce que le rôle de l’Ecole Républicaine est conforté et confirmé par l’action des Bibliothèques et des Médiathèques, nous ferons en sorte de sensibiliser nos candidats aux législatives sur les questions pertinentes que vous soulevez.

Nous instaurerons par ailleurs le référendum d’initiative populaire : sous couvert de la validation de la constitutionnalité de la question posée, si cinq cent mille citoyens déposent leur signature en mairie, cette question sera posée comme référendum à l’ensemble de la population. Fort de votre réseau associatif, vous seriez un acteur privilégié pour faire connaître vos points de vue à l’ensemble des Français, qui pourront accepter ou refuser vos propositions qui sont, encore une fois, légitimes à être débattues dans l’espace démocratique.

 

Le courrier officiel du candidat

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer