Projets - 20 février 2018

Prisca Berroche : « Le Koombook renforce les compétences des Alliances françaises »

L’Australie en octobre, plus récemment la République Centrafricaine et prochainement le Tchad… Entre ses déplacements professionnels, Prisca Berroche profite le temps d’un détour au siège de l’association à Montreuil pour défaire et trier son sac à dos. Dans celui-ci : la coordinatrice des programmes en Afrique de l’Ouest et Centrale à Bibliothèques Sans Frontières revient avec deux formations Koombook. Retour avec elle sur ces deux expériences auprès des Alliances françaises mauritaniennes et malgaches, en novembre et en décembre derniers.

La mission de Prisca : aider les représentants des Alliances Françaises à rendre plus attractives leurs bibliothèques, trop peu fréquentées, et renforcer les compétences numériques du personnel en encourageant la création de ressources pédagogiques. L’objectif des formations : permettre aux participants de s’approprier le Koombook et de mieux appréhender le concept de médiation culturelle.

« Pas plus grand qu’un livre, le Koombook est une bibliothèque numérique et mobile créée par Bibliothèques Sans Frontières, fonctionnant sans connexion internet et permettant aux utilisateurs de celui-ci de profiter de contenus préalablement sélectionnés par une équipe de l’association, d’en créer de nouveaux et de les partager : vidéos, cours de français, exercices pratiques, etc. » explique Prisca.

Dans le cadre du projet Alliance 3.0, mené par Bibliothèques Sans Frontières et la Fondation Alliance française, soutenu par le Gouvernement de la Principauté de Monaco, trente-six KoomBook ont été installés dans les différentes Alliances françaises de Madagascar, de Mauritanie et d’Afrique du Sud.

Photo d'une jeune femme formée au Koombook à Madagascar

Madagascar, en toute autonomie

En décembre dernier, au sein de l’Alliance française de Tananarive, Prisca rencontrait douze représentants des Alliances – d’Ambositra à Diego Suarez – venus assister aux deux journées de formation KoomBook. Parmi eux, des bibliothécaires, des enseignants et des animateurs. Tour de table et découverte de la diversité des activités des Alliances du pays : jeux autour du livre et des cours de FLE [Français Langue Étrangère], ateliers de bricolage, cours de cuisine, création d’un journal, d’une bande dessinée ou d’une radio, origami, slam, cafés philo, poésie, scènes ouvertes et concours de dessins.

« Mon objectif, à la fin de cette formation, est très simple : les participants doivent être en capacité d’utiliser le KoomBook en toute autonomie et en connaître les principales étapes de maintenance. Enfin, ils doivent savoir exploiter les contenus du KoomBook pour créer des activités qui s’inscrivent dans le cadre des actions culturelles globales des Alliances françaises. »

Une formation type ? Dans un premier temps, Prisca forme l’ensemble des participants à l’utilisation pratique et technique du KoomBook et des tablettes numériques : de son allumage à la vérification de la batterie, de l’intégration d’une nouvelle ressource pédagogique à la synchronisation de certains contenus. Plusieurs mises en pratique sont ensuite réalisées sur tablettes numériques, permettant à chacun de s’approprier le KoomBook et prendre connaissance des applications installées et classées par rubriques : jouer, apprendre, découvrir, créer. Enfin, après l’identification des contenus pouvant correspondre aux activités menées dans leur propre Alliance, chacun a élaboré des fiches d’activités – sur le modèle de celles imaginées par Bibliothèques Sans Frontières.

« Comment définir une programmation culturelle à partir du KoomBook ? Quelles activités proposer pour quels publics ? Quels contenus ? Pour cela, chaque participant a réalisé et présenté deux fiches d’activités au reste du groupe : objectifs, nombre de participants souhaités, temps de préparation, dispositif de médiation utilisé, durée de l’activité, niveau de français requis, matériel prévu ou encore public visé. »

Cours d’alphabétisation vers l’emploi, découverte des contes, de l’agriculture, des instruments de musique, dictées sonores, ateliers sur la danse traditionnelle et le folklore, initiation à la programmation informatique… Une fois l’activité présentée devant le groupe, elle est ensuite discutée par tous afin d’identifier les points positifs et les points d’amélioration.

« Les participants ont très rapidement compris comment et pourquoi le KoomBook pouvait s’insérer dans les activités déjà menées par leur Alliance, et ont fait preuve de curiosité quant à l’exploitation des contenus numériques paramétrés. Les exercices de mises en situation et temps de réflexion collective ont permis de riches et inspirants échanges entre tous. Cet exercice d’animation a permis deux choses : inspirer les autres participants quant aux possibilités permises par les contenus du KoomBook et constituer déjà un panel d’une quinzaine de fiches que les Alliances pourront directement utiliser. »

Formation Koombook en Mauritanie

Mauritanie : co-construction et médiation

À Nouakchott, autre étape pour Prisca qui se voit confronter à une toute autre problématique : faciliter l’apprentissage du français sous toutes ses formes. Dans ce pays caractérisé par une dualité culturelle complexe – entre les populations « négro-mauritaniennes » au sud, maures arabo-berbères et maures noirs au nord – la langue est un marqueur symbolique et politique fort. Si le français n’y est pas langue officielle, il reste toutefois un vecteur d’intégration professionnelle important. Dans ce contexte, le gouvernement mauritanien initia une démarche de promotion de la langue française, mise en œuvre à travers différents programmes de coopération, portés par l’Ambassade de France et l’Union Européenne. Démarche dans laquelle le projet Alliance 3.0 s’inscrit en entendant développer les compétences du personnel des cinq Alliances françaises du pays.

Si l’accent a donc davantage été mis sur la sélection de ressources pédagogiques consacrées à l’apprentissage du français, classées par niveaux d’alphabétisation, Prisca précise que des centaines d’autres ressources permettent toutefois la mise en œuvre d’activités culturelles. D’autant plus que le constat suivant fut partagé par tous les participants lors de la formation : les activités culturelles des Alliances ne remportent pas le succès escompté et les bibliothèques ne sont que trop rarement fréquentées.

« À Nouadhibou, la médiathèque de l’Alliance française n’accueille en moyenne qu’une vingtaine de visiteurs par semaine. Avec le KoomBook, elle espère renforcer ses compétences en intégrant les outils numériques dans ses pratiques, pour la rendre plus attractive auprès des jeunes notamment, peu impliqués dans la vie culturelle de la commune. Autre exemple à Kiffa, une troupe de théâtre, constituée d’anciens apprenants FLE, fait une représentation chaque mois. Grâce à l’arrivée du KoomBook et des tablettes numériques, ils souhaitent acquérir des techniques de fidélisation du public et définir une pédagogie adaptée. »

À l’issue des formations dispensées par Prisca à Madagascar et en Mauritanie, ainsi qu’en Afrique du Sud par Camille Laurent, ingénieure formation à Bibliothèques Sans Frontières, les représentants des différentes Alliances se voient maintenant en capacité de former à leur tour d’autres personnes ressources au KoomBook. Toutefois et bien que l’outil soit maintenant maîtrisé par chacun, toutes deux se doivent de veiller à ce qu’il soit bien exploité pour ne perdre ni les acquis de la formation ni leur motivation, et apporter son appui technique si nécessaire.

« Les participants ont fait preuve de dynamisme et d’intérêt pour le KoomBook. Les profils présents aux formations étaient divers mais complémentaires, ce qui m’a permis d’appréhender la formation sous différents prismes en fonction du poste occupé et de l’Alliance concernée. Les différents points de vue exprimés ont contribué à l’instauration d’un échange riche et ouvert, très appréciable pour co-construire ensemble un tel projet. La plus-value du KoomBook réside dans les activités que l’on met en place, avec ses contenus, et dans la médiation indispensable qui doit être faite autour. L’impact du projet Alliance 3.0 dans les trois pays ne sera réel que si les personnes mobilisées établissent un planning d’activités solides, préparées et suivies, qui nécessitera une implication importante en termes de temps et de moyens humains. »

Photo de l'intérieur du KoomBook

Autres actualités

Photo de l’équipe de BSF au siège du groupe La Poste

BSF et La Poste : un partenariat durable

Projets - 18 juillet 2017
Photo d'enfants qui lisent au CLAC de Yaoundé au Cameroun

Au Cameroun, le CLAC fête ses 10 ans

Projets - 6 avril 2017
Photo d'une jeune fille qui lit dans un hôtel du Samu Social

BSF équipe en bibliothèques les hôtels sociaux

Projets - 3 février 2017
Photo montrant des hommes qui sont formeés au KoomBook au Rwanda

Un KoomBook pour les réfugiés congolais du Rwanda

Projets - 15 mai 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer