Médias - 2 mars 2020

Municipales 2020 :
engagez-vous pour vos bibliothèques !

« Il s’en passe, des choses, dans les bibliothèques, à Paris, Lyon, Marseille et ailleurs… Expositions, conférences, projections, concerts et même défilés de mode. La tendance s’accélère : en 2020, c’est certain, la ‘bibli’ sera ‘the place to be’. »
La bibliothèque, « le » lieu branché des années 2020
Virginia Bart, Le Monde, 2 janvier 2020

À l’occasion des élections municipales, les 15 et 22 mars 2020, nous interpellons les candidats sur la place indispensable des bibliothèques dans les politiques publiques.

Le monde change, la bibliothèque est au cœur de cette évolution. Plus qu’une collection de livres, elle participe sans cesse aux débats qui animent notre société. L’éducation et la lecture sont des remparts pour lutter contre les extrémismes et la désinformation.

En ville, dans les campagnes, à l’école ou en prison, les bibliothèques jouent également un rôle fondamental pour l’égalité des droits en France. Elles sont des lieux d’émancipation, d’inclusion, de brassage et de mixité de populations d’origine sociale et culturelle différentes, des lieux intergénérationnels pour tisser ou renouer le lien social, des lieux d’expérimentation de la citoyenneté, des lieux dynamiques, gratuits, ouverts à tous, pour y construire des projets individuels ou collectifs.

Étudiants, écoliers, personnes âgées, sans-emploi, salariés, réfugiés ou sans-abri… les publics peuvent y venir pour lire des revues, des livres ou des bandes dessinées, écouter de la musique, regarder des films, jouer à des jeux de société, assister à des conférences ou des expositions, apprendre une langue ou étudier en groupe. Les bibliothécaires peuvent aussi les former au numérique et les accompagner pour qu’ils puissent acquérir les compétences informatiques de base, rechercher un emploi et faire leurs démarches administratives.

Mais les bibliothèques ne peuvent jouer leur rôle de transformation sociale sans un investissement important sur leurs ressources humaines et l’écosystème d’acteurs avec lesquelles elles travaillent. Au-delà de la bibliothèque telle qu’on la connaît habituellement, les tiers-lieux d’accès à l’information, à la formation et à l’éducation sont protéiformes : fablab, espaces numériques, associations socio-culturelles et learning centers. Sans oublier l’évolution du métier et des missions des bibliothécaires : formation au numérique et insertion.

Alors que l’information et l’éducation sont de forts marqueurs d’inégalités sociales et culturelles, les bibliothèques doivent avant tout rester des espaces et des supports fondamentaux de l’égalité, de la citoyenneté et de la liberté de conscience. Parce que l’accès à l’information et à l’éducation est l’affaire de tous, il est important de défendre ensemble la présence de bibliothèques sur tout le territoire !

Quelques chiffres

16 500
bibliothèques en France.

2,5 millions
de personnes en situation d’illettrisme (7% des Français, dont 14% dans la région Hauts-de-France).

220
C’est le nombre de jours dans l’année pendant lesquels les bibliothèques, desservant plus de 2 000 habitants, sont ouvertes. Ce chiffre s’élève à 265 pour les collectivités de plus de 100 000 habitants.

15%
de Français n’ont toujours pas de connexion internet, surtout dans les territoires ruraux.

11 millions
de Français vivent à plus de quinze minutes d’une bibliothèque.

21 heures
C’est l’amplitude horaire moyenne d’une bibliothèque en France. Dans les collectivités de plus de 20 000 habitants, elle s’élève à 33 heures et à 45 heures dans les villes de plus de 100 000 habitants.

135
communes disposent d’une bibliothèque ouvrant le dimanche, pendant au moins deux heures et au moins deux dimanches par mois. 59 d’entre elles sont des communes de plus de 10 000 habitants, 14 ont une population supérieure à 100 000 habitants.

Ouvrir plus, c’est ouvrir mieux !

Bibliothèques Sans Frontières avait déjà lancé en 2014 une pétition nationale pour l’ouverture des bibliothèques en soirée, le week-end et pendant les vacances scolaires. En 2017, avec l’Association des Bibliothécaires de France, nous avions interpellé les candidats à l’élection présidentielle et aux législatives sur la place indispensable des bibliothèques dans les politiques publiques. 5 000 citoyens, 5 candidats à l’élection présidentielle, 300 candidats aux législatives et 35 députés ont signé notre charte.

Si les avancées sont nombreuses, elles trouvent encore une traduction limitée sur le terrain. Il est indispensable d’y mettre les moyens financiers nécessaires pour que les bibliothécaires puissent agir sur leur territoire. Insuffisants, ils permettent rarement la mise en place d’ouvertures élargies dans des conditions optimales.

Chères candidates, chers candidats, citoyennes et citoyens, engagez-vous pour vos bibliothèques !

Depuis 2007, nous agissons sans relâche pour favoriser l’accès à l’éducation et à l’information auprès de celles et ceux qui en sont privés – des camps de réfugiés au Bangladesh aux territoires ruraux en France – et faire du droit à la culture un droit fondamental de l’être humain. En treize ans, l’association a touché plus de six millions de personnes dans cinquante pays.

À LIRE AUSSI

Photo de Philippe Starck devant l'Ideas Box

Starck : « Chaque livre est une brique qui permet de reconstruire la vie des gens »

Médias - 8 juin 2018

BIBLIOTHÈQUES SANS FRONTIÈRES REÇOIT LE TROPHÉE LA FRANCE S’ENGAGE

Médias - 10 février 2016

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer