DIGITAL TRAVELLERS

UN AN DÉJÀ… PREMIÈRES IDÉES À PARTAGER !

Comme beaucoup d’autres projets, la feuille de route de Digital Travellers a été mise à mal par la pandémie et nous a obligés à nous adapter, en laissant notamment à chaque pays partenaire, le loisir de déterminer son propre calendrier de déploiement tenant compte des contraintes sanitaires locales,
Pour autant, la formation des bibliothécaires engagés dans le projet a bel et bien démarré en Belgique et en Pologne où BSF Belgique, Fundacja Rozwoju Spoleczenstwa Informacyjnego (FRSI) ont déjà tenu plusieurs sessions à distance..

En outre, sur une initiative de la Finnish Library Association (FLA), des bibliothécaires issus des quatre pays participant ont eu l’occasion de participer à une première réunion virtuelle et transfrontalière, de mise en relation et de partage d’expériences.

L’échange de ‘bonnes pratiques’ étant au coeur du projet Digital Travellers, l’heure est venue de partager nos premiers constats et vous faire part de nos suggestions, qui vous seront, nous l’espérons, utiles si vous êtes amené (e) à animer un atelier numérique. 

Photo d'un atelier avec les Voyageurs du Numérique

À faire

  • Echangez avec d’autres (collègues ou formateurs), ne restez pas seuls face à des questions ou des difficultés. En Belgique par exemple, les bibliothécaires travaillent en petits groupes pour s’apporter soutien et aide mutuels dans l’organisation de sessions avec le public cible. Plus qu’un simple soutien, ces groupes de travail sont aussi l’occasion de forger des partenariats durables avec d’autres bibliothécaires.
  • Testez et entrainez-vous sur les différentes plateformes ou logiciels de modération d’ateliers à distance, pour le cas où vous seriez amené(e.s) à passer du ‘présentiel’ au ‘virtuel’. En Pologne, et sur demande des bibliothécaires locaux, FRSI a monté des formations spécifiquement dédiées à la modération en ligne,
  • Soyez créatifs… pour aller à la rencontre des personnes vulnérables. en utilisant des moyens alternatifs. En Finlande, c’est le téléphone qui est utilisé. En Pologne, des bibliothécaires accueillent les participants les plus vulnérables en sessions individuelles d’initiation aux outils, avant leur participation aux ateliers collectifs. En Pologne toujours, les bibliothécaires ont compris que la priorité pour les personnes âgées était de rencontrer des gens et discuter… excellent prétexte pour les amener à participer à des ateliers d’initiation.
  • Limitez la durée des ateliers : cinq courts ateliers virtuels sont plus efficaces que deux longues sessions.
  • Enrichissez le programme d’activités déjà proposé par votre bibliothèque. Une bibliothèque en Belgique a ainsi transformé son ‘book club’ en une réunion virtuelle qui permet aux participants d’expliquer, via de courtes vidéos, ce qu’ils ont pensé de tel ou tel livre. Une autre bibliothèque a transformé son ‘petit déjeuner du dimanche’ en un événement virtuel, un moyen ludique de développer ses compétences numériques sans avoir l’impression de suivre une formation !
Atelier de réalité augmentée

À éviter

  • Ne baissez pas les bras ! Cela peut sembler une évidence, mais le plus difficile est de se lancer. Animer un atelier d’initiation n’est pas chose facile, particulièrement à distance, tous en conviennent. Le premier pas est de loin celui qui coûte le plus ; la pratique aidant, les choses deviennent plus aisées.
  • Nul besoin d’être un génie informatique pour animer un atelier numérique ! Votre rôle en tant que ‘modérateur’ est principalement d’aider les participants à surmonter leurs réticences et leurs difficultés.
  • Et n’oubliez pas… les ressources de la base de données Digital Travellers sont là pour vous aider.

À suivre…

Nos suggestions ne s’arrêtent pas là, le projet continue et avec lui l’objectif de partager toujours plus de bonnes pratiques issues de l’expérience acquise au fil des mois.

L’une des préoccupations des bibliothécaires avec lesquels nous travaillons, est la difficulté à adapter l’offre des bibliothèques aux populations les plus vulnérables en ces temps de pandémie. Un sujet qui sera à l’ordre du jour de nos prochaines sessions de travail et notamment, lors de l’échange transfrontalier du mois de mars.

Et pour vous faire patienter en attendant la suite, nous vous proposons de découvrir les modules d’auto-formation rédigés par BSF Belgique et disponibles sur l’onglet ‘Results’ du site Digital Travellers).

Bibliothèques Sans Frontières est une ONG qui renforce le pouvoir d’agir des populations vulnérables en leur facilitant l’accès à l’éducation, à la culture et à l’information.

Dans plus de 50 pays, nous créons des espaces culturels et éducatifs innovants qui permettent aux personnes touchées par les crises et la précarité de s’instruire, de se divertir, de créer du lien et de construire leur avenir.

À LIRE AUSSI

Photo de trois enfants lors de l'atelier Makey-Makey

Culture et handicap : une journée avec l’Ideas Box d’Ille-et-Vilaine

Projets - 6 octobre 2017
Photo d'Anna auprès des réfugiés rohingya

« Les réfugiés rohingya ont une immense envie d’apprendre »

Projets - 6 septembre 2018

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer