Cours d'italien dans la bibliothèque de Palerme
Projets - 6 novembre 2018

“La première chose à laquelle je pense le matin : étudier l’italien !”

Mohammed a 23 ans. Arrivé en Sicile il y a tout juste un an, depuis le Mali, il vit aujourd’hui avec d’autres exilés dans un centre d’accueil en périphérie du centre-ville de Palerme. Chaque matin, ce dernier fait plus d’une heure de route pour rejoindre l’Ideas Box de la Cantieri Culturali della Ziza, animée par notre équipe sur place, et apprendre l’italien. Federica, l’une des médiatrices du projet, a recueilli son témoignage.

Quand Mohammed est arrivé dans la bibliothèque pour la première fois, il était timide et ne savait pas comment se présenter en italien. Il était découragé et ne cessait de répéter qu’il n’apprendrait jamais à parler la langue. Malgré ce qu’il pensait pourtant ce jour-là, nous avons constaté d’immenses progrès en seulement quelques semaines : il est même devenu très bavard !

« Au Mali, j’ai travaillé comme soudeur pendant trois ans. Puis j’ai quitté le pays, traversé l’Algérie et la Libye pour me retrouver ici, en Italie. Voilà maintenant un an que je suis là. Pour bien m’intégrer, j’apprends tous les jours l’italien. Quand je me lève le matin, la première chose à laquelle je pense est d’étudier à la bibliothèque. En venant ici, je peux apprendre la langue mais aussi mieux comprendre Palerme et son environnement : Quelles associations peuvent m’aider ? Où trouver ce dont j’ai besoin ? Mais ce que je préfère surtout, ce sont les personnes que j’y ai rencontrées, comme d’autres migrants, des Palermitains et des associatifs. Quand j’ai besoin d’eux, ils m’aident toujours !

Les bibliothèques sont importantes dans la société d’aujourd’hui car elles donnent à chacun la possibilité d’étudier et d’apprendre de nouvelles choses. Au Mali, il y a aussi des bibliothèques mais je n’y suis jamais allé. Ceux qui les fréquentaient me disaient pourtant à quel point elles étaient utiles.

J’ai appris beaucoup de choses depuis que je fréquente l’Ideas Box. Je peux maintenant parler avec les Italiens, prendre du temps avec eux et résoudre quelques problèmes qui se posent. »

Bibliothèque à Palerme

Le centre d’accueil où Mohammed vit est très éloigné de la bibliothèque : pour s’y rendre, il doit prendre deux bus et marcher vingt minutes ! La route ne l’arrête pas, il est toujours le premier arrivé le matin, peu importe le temps qu’il fait.

Mais Mohammed est surtout devenu un élément moteur pour le projet ! Il ne cesse d’en parler autour de lui. Deux jeunes, avec qui il habite, l’accompagnent désormais tous les jours pour assister aux activités et ateliers animés par notre équipe. Il y a quelques jours, c’est même lui qui a expliqué les outils de l’Ideas Box à de nouveaux arrivants. Il parlait bambara, nous ne comprenions pas ce qu’il disait, mais depuis ils sont tous revenus !

Texte écrit par Federica et l’équipe de Palerme

À LIRE AUSSI

Ciné-club en Tanzanie

Tanzanie : un ciné-club pour “oublier le quotidien” des camps de réfugiés

Projets - 19 novembre 2019

En Tanzanie, près de 320 000 réfugiés – principalement originaires du Burundi et de la République démocratique du Congo – vivent aujourd’hui dans les camps de Nyarugusu, Nduta et Mtendeli, dans la région de Kigoma. Dans chacun d’entre eux, une Ideas Box a été installée avec Save the Children et Plan International, dont les équipes [...]

Photo de jeunes qui jouent sur l'Ideas Box

À Calais, l’Ideas Box réinterroge le métier de bibliothécaire

Projets - 10 janvier 2018

« La médiathèque est le premier lieu d’accès à la culture, le seul qui ne nécessite pas de s’acquitter d’un droit d’accès. Il apparaissait important de répondre aux attentes des personnes qui ne fréquentent pas naturellement la médiathèque. C’est dans cet esprit qu’il nous a semblé nécessaire de proposer des solutions innovantes, ludiques et accessibles [...]