Projets - 11 septembre 2020

Belgique : luttons contre les inégalités scolaires avec Khan Academy

Pendant le confinement, la fermeture des écoles et les mesures de confinement dues à l’épidémie de Covid-19 ont fait bondir les audiences de Khan Academy, partout dans le monde. En Belgique francophone, par exemple, le trafic du site a été multiplié par trois et le nombre d’élèves inscrits a augmenté de 170% : ils sont près de 80 000 aujourd’hui !

Cet été, Augustin Trapenard a rencontré l’équipe de Bibliothèques Sans Frontières Belgique qui diffuse et adapte la plateforme au programme scolaire belge depuis trois ans.

« En Belgique, l’école peine à réduire les écarts de performance entre les élèves issus de milieux socio-économiques défavorisés et leurs camarades plus favorisés. Les inégalités scolaires sont un immense défi. C’est pourquoi depuis trois ans nous tentons d’apporter des réponses concrètes aux professeurs via des outils pédagogiques adaptés aux différents contextes d’apprentissage et aux niveaux des élèves. » explique Dimitri Verboomen, Directeur de Bibliothèques Sans Frontières Belgique.

Parmi ces réponses : Khan Academy qui donne accès à un enseignement gratuit et de qualité, de l’école primaire à l’université. La plateforme met à disposition des ressources et des outils pédagogiques qui permettent un apprentissage personnalisé et interactif pour tous. Depuis 2013, Khan Academy est adaptée en français par Bibliothèques Sans Frontières. Près de 6 000 leçons vidéo de mathématiques et de sciences ont été traduites par nos équipes, mais aussi des outils de tutorat et des dizaines de milliers d’exercices qui permettent d’accompagner élèves et enseignants.

« Nous proposons Khan Academy aux écoles francophones, aux écoles des devoirs, aux associations et aux bibliothèques. Au-delà de la mise à disposition des ressources, de son adaptation au programme pédagogique belge et de la diffusion de la plateforme auprès des écoles, nous proposons aussi un accompagnement personnalisé et gratuit aux différents utilisateurs. » poursuit-il.

En 2019, 450 personnes ont été formées par notre équipe belge à la plateforme : parents, enseignants, éducateurs et formateurs. Sur les 76 000 inscrits, nous comptons plus de 12 000 professeurs et coachs. Minh Nguyen est l’un d’entre eux. Enseignant de secondaire en mathématiques, il utilise régulièrement Khan Academy avec ses élèves, surtout pour les devoirs à la maison.

« Khan Academy a l’avantage de permettre aux élèves de faire des exercices de manière différente par rapport à ce que l’on fait en classe. Les exercices qu’ils font sur l’ordinateur, à la maison, peuvent être corrigés directement. Des indices peuvent aussi les aider à trouver la solution. Quand certains élèves ne savent pas faire un exercice, ce n’est pas parce qu’ils sont moins doués mais seulement qu’ils ont besoin de plus de temps pour y arriver. Depuis que j’utilise la plateforme, je peux individualiser le suivi et réajuster le tir si l’un d’entre est en difficulté. » explique-t-il.

Pendant le confinement, les animateurs de l’école des devoirs APOMSA – du quartier populaire de Forest sud à Bruxelles – se sont organisés pour accompagner quotidiennement certains enfants avec Khan Academy. Ibrahim Souhaib, son directeur, revient sur cette période :

« Les enfants de ce quartier ne sont pas bien accompagnés à la maison. Leurs parents n’ont pas forcément les codes de l’école. Pour celles et ceux qui ont un ordinateur, Khan Academy leur a permis de travailler de façon plus autonome. Dès l’annonce du confinement, nos équipes ont tout mis en place pour garder contact avec les familles et les aider à distance. La plateforme nous a permis d’avoir un suivi direct. Certaines écoles nous demandent maintenant comment l’utiliser. »

Pendant le confinement, sur nos réseaux sociaux, des webinars et lives dédiés à Khan Academy ont également été suivis et partagés par plusieurs centaines de parents et leurs enfants. Depuis, le nombre d’utilisateurs – élèves et professeurs – de Khan Academy ne cesse d’augmenter : nous comptons aujourd’hui 628 000 utilisateurs francophones et 49 000 enseignants réguliers.

Merci à la Fondation Orange pour son soutien !

Depuis 2007, Bibliothèques Sans Frontières agit sans relâche pour favoriser l’accès à l’information auprès de celles et ceux qui en sont privés – des camps de réfugiés au Bangladesh aux territoires ruraux en France – et faire du droit à la culture un droit fondamental de l’être humain. En treize ans, l’association a touché plus de six millions de personnes dans cinquante pays.

À LIRE AUSSI

Photo de familles dans l'espace Ideas Box en extérieur

AAP : l’Ideas Box Santé pour lutter contre les inégalités sociales de santé

Médias - 24 avril 2017

L’Ideas Box lauréate de « La France s’engage »

Médias - 26 mars 2015

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer