Médias - 26 mai 2021

Le Papier fait de la résistance avec BSF !

« Créer, c’est résister. Résister, c’est créer. »
Stéphane Hessel

La marque de papeterie ‘Le Papier fait de la Résistance’ sort aujourd’hui son premier carnet solidaire, Jamais sans mon carnet, au profit de Bibliothèques Sans Frontières. Dans ce carnet, dix personnalités s’engagent pour la culture et offrent des créations originales – dessins, textes, photographies – à retrouver au fil des pages :

  • Jean André, artiste et tatoueur
  • Pénélope Bagieu, autrice de bande dessinée 
  • Sophie Fontanel, journaliste et écrivaine
  • Lisa Gachet, fondatrice de Make my lemonade
  • Zoe de Las Cases, illustratrice et décoratrice
  • Pauline Lévêque, illustratrice et autrice
  • Marc Lévy, écrivain
  • Adeline Rapon, photographe
  • Samar Seraqui de Buttafoco, fondatrice de Das mot
  • Patrick Weil, historien et fondateur de BSF

Dans ce carnet également, un poème d’Hassan, un enfant des rues de treize ans au Burundi. Traduit du kirundi, il a été écrit dans le cadre d’un atelier de poésie organisé par l’association Giriyuja dans l’une de nos médiathèques Ideas Box à Bujumbura, la capitale du pays.

« Il tenait à cœur aux équipes de Papier fait de la résistance de montrer leur engagement pour le papier, pour l’écriture – et par extension pour la culture. S’associer à une cause importante, fédératrice, s’est imposé comme une évidence. Notre certitude que la culture, l’écriture sont notre moyen d’action pour contribuer à un monde plus juste nous a tout naturellement rapprochés de BSF. » Sophie Thimonnier, directrice de publication du carnet.

Conçu et fabriqué en France, Jamais sans mon carnet est disponible dans la plupart des librairies. Un euro par vente sera reversé à BSF !

« L’accès à la culture est le volet oublié de l’humanitaire. Il est pourtant essentiel de reconquérir son humanité. Bien sûr qu’il faut subvenir à des besoins primaires, mais ça ne sert pas à grand-chose si l’esprit se meurt complètement. Le travail de BSF est d’ailleurs bien plus large que l’accès à la culture. Leurs bibliothèques sont des espaces de sociabilisation, de poésie, de jeu, d’évasion et d’espoir ! » Pénélope Bagieu, marraine du projet et amie de BSF.

À LIRE AUSSI

Photo des membres du comité de sélection et des représentants des 4 associations bordelaises lauréates

4 associations bordelaises utiliseront l’Ideas Box jusqu’en mars 2018

Projets - 16 juin 2017

Gymnases d’hiver : une parenthèse culturelle pour les sans-abri

Projets - 17 février 2020

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer