Projets - 11 décembre 2018

“Grâce à l’Ideas Box, je suis parmi les meilleurs élèves de la classe”

En Tanzanie, près de 320 000 réfugiés – principalement originaires du Burundi et de la République démocratique du Congo – vivent aujourd’hui dans les camps de Nyarugusu, Nduta et Mtendeli, dans la région de Kigoma. Dans chacun d’entre eux, une Ideas Box a été installée avec les ONG Save the Children et Plan International.

Dans le camp de Mtendeli, 50 000 réfugiés burundais ont fui la crise de 2015, suite aux manifestations contre la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat. Parmi eux, Juma. À seulement 17 ans, voilà bientôt deux ans qu’il y passe ses journées. Au Burundi, quand il n’allait pas à l’école, il aidait parfois sa famille aux champs. Depuis un an, c’est au sein de l’Ideas Box qu’on le retrouve le plus souvent.

« Grâce à cette bibliothèque, j’apprends la grammaire, la prononciation des mots en anglais, je lis et continue de découvrir chaque jour de nouvelles choses. Je viens dès que j’ai du temps libre, surtout pour utiliser les applications de la tablette. J’aimerais d’ailleurs que tout le monde puisse l’utiliser, surtout ceux qui ont des difficultés. »

Dans les écoles des camps de Nduta et Nyarugusu, les équipes de Save the Children – que nous avons formées cette année – animent également deux autres Ideas Box auprès des jeunes adolescents, leur permettant à nouveau d’apprendre, de jouer et de créer. Grâce à l’aide des médiateurs, dans le cadre des clubs cinéma, deux sketchs ont par exemple été imaginés par les adolescents autour des thèmes de l’abandon scolaire et du comportement à l’école.

Photo de deux jeunes jouant en Tanzanie

Alors que certains préfèrent les ateliers de lecture – pouvant trouver des contes et des légendes dans leur langue locale, le kirundi – d’autres veulent surtout apprendre à utiliser les ordinateurs pour mieux en maîtriser les logiciels.

« Après les cours, je viens souvent avec des amis pour me perfectionner sur Excel, Word et PowerPoint. Une fois que la crise sera passée, j’aimerais retourner au Burundi pour travailler dans le secrétariat. » explique Dieudonné.

Enfin, certains d’entre eux – comme Bosco, un réfugié burundais – viennent également réviser leurs cours et préparer leurs examens.

« Avant l’arrivée de l’Ideas Box, à l’école, j’avais une moyenne acceptable. Puis j’ai commencé à venir toutes les semaines pour pratiquer les mathématiques et l’anglais. Grâce à cette bibliothèque, j’ai réussi à être parmi les meilleurs élèves de la classe. Cette année, j’espère finir le premier ! »

Chaque jour, Bibliothèques Sans Frontières permet à des milliers de réfugiés d’apprendre, d’échanger et de créer. En Tanzanie, nos bibliothèques accompagnent les jeunes réfugiés à penser leur avenir.

Pour que le monde de demain s’écrive aujourd’hui, je fais un don !

À LIRE AUSSI

Photo d'Anna auprès des réfugiés rohingya

« Les réfugiés rohingya ont une immense envie d’apprendre »

Projets - 6 septembre 2018
Ideas Box Santé : des jeunes pendant un atelier

À Boulogne-sur-Mer, l’Ideas Box réduit les inégalités sociales liées à la santé

Projets - 27 août 2018

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer