Projets - 27 octobre 2021

« Bien s’informer est un enjeu crucial pour la démocratie »

« L’éducation aux médias et à l’information répond aux questions que nous nous posons tous à un moment ou à un autre. Comment chercher, évaluer de manière critique, utiliser et contribuer du contenu à bon escient, que ce soit en ligne et hors ligne ? Quels sont justement nos droits en ligne et hors ligne ? Quels sont les enjeux éthiques soulevés par l’accès et l’utilisation de l’information ? Comment interagir avec les médias […] pour promouvoir l’égalité, le dialogue interculturel et interreligieux, la paix, la liberté d’expression et l’accès à l’information ? » UNESCO.

Conscients du rôle essentiel qu’ils ont à jouer dans la lutte contre la désinformation, de plus en plus de bibliothécaires souhaitent aborder la question de l’Éducation aux Médias et à l’Information (EMI) avec leurs usagers. Avec le soutien du ministère de la Culture, BSF a coordonné un travail collaboratif en lien avec vingt bibliothèques du Loiret, du Loir-Et-Cher, de Haute-Garonne et de l’Hérault pour créer un kit pédagogique dédié à ces questions.

Disponible depuis la rentrée, ce kit s’adresse au personnel de toutes les bibliothèques publiques de France, mais aussi aux professeurs et aux médiateurs intéressés. Il propose en accès libre des ressources et des fiches d’activités adaptées aux besoins de leurs publics pour les sensibiliser à cette thématique. Retour sur le projet avec Colette Desolme, bibliothécaire au sein de la médiathèque de Daux, en Haute-Garonne, et Pauline Gadéa, coordinatrice du projet.

La qualité des informations que nous consommons et avec lesquelles nous interagissons détermine très largement nos croyances, nos perceptions et nos comportements. Télévision, radio, presse écrite, amis, réseaux sociaux, nébuleuse Internet… ces informations nous parviennent de toutes parts et à chaque instant, jamais nous n’avons été autant sollicités. Inondés de contenus dont il est parfois difficile de retracer la source et d’en connaître la réelle teneur, comment s’y retrouver ?

« À mes débuts de bibliothécaire, on me disait que celui qui savait lire était capable de faire des choix. Mais le numérique a complètement bouleversé notre quotidien. Aujourd’hui, nous sommes bombardés, gavés : plus on a accès à l’information, moins on vérifie sa crédibilité ! Quel pouvoir avons-nous là-dessus ? Pourtant, la vérité se trouve… mais il faut prendre la peine et le temps de la rechercher ! » Colette Desolme.

Sur Internet, les fausses informations circulent six fois plus rapidement que les vraies informations. À l’heure où chacun peut s’improviser journaliste ou expert sur Internet, trouver une information fiable devient plus hasardeux que jamais. Comment ne laisser personne sur le bord de la route ?

Au cœur de ces enjeux, les bibliothèques ont un rôle essentiel à jouer pour accompagner et permettre à leurs publics de s’armer pour comprendre cette nouvelle société de l’information. Bien que volontaires, elles se heurtent toutefois à plusieurs obstacles. Face à la grande diversité de sujets qu’embrasse la question des médias et du numérique, les bibliothécaires peuvent avoir du mal à se sentir compétents pour proposer des activités sur cette thématique. Parfois, ils ne disposent pas de temps, de matériel ou de ressources nécessaires.

Un kit fait par et pour des bibliothécaires

Pour renforcer les connaissances et les compétences des bibliothécaires dans l’EMI, BSF a créé en collaboration avec vingt bibliothèques publiques en France, sous la coordination de leurs bibliothèques départementales, un kit pédagogique adapté aux besoins de leurs usagers. Construit autour de trois thématiques – se protéger, s’informer et se représenter en ligne – il contient des ressources pédagogiques et des fiches d’activité accessibles à tous pour lutter notamment contre la désinformation, le cyberharcèlement, et protéger ses données personnelles.

« La médiathèque de Daux, dans laquelle je travaille depuis vingt ans, se situe dans un territoire rural. Les usagers qui s’y rendent sont principalement âgés. Loin des technologies, ils sont souvent dépendants de leurs enfants. L’illectronisme n’est pas juste un mot. D’où l’importance de les sensibiliser et de les former à ces questions. Il n’y a pas d’âge pour apprendre ! Moi-même, j’ai découvert de nouvelles choses sur Internet et les technologies en aidant à la création de ce kit – je n’avais que quelques bases, je ne suis même pas sur les réseaux sociaux ! » Colette Desolme.

Facile d’accès et gratuit, ce kit pédagogique propose notamment des ateliers déconnectés qui – comme leur nom l’indique – ne nécessitent pas d’avoir Internet pour en comprendre les enjeux.

« On peut faire des ateliers très intéressants sur le numérique en n’ayant pas forcément des connaissances d’expert, même sans matériel informatique, ou en ayant qu’un seul ordinateur et un rétro-projecteur par exemple. » Pauline Gadéa.

« L’été dernier, j’ai organisé un atelier déconnecté avec un petit groupe d’usagers : une bataille numérique “info/intox” ! Le même principe qu’une bataille… tout en apprenant des choses sur la manière de naviguer et de rechercher des informations en toute sécurité sur Internet. Tout le monde s’est pris au jeu ! » Colette Desolme.

Bien qu’il soit initialement destiné à des bibliothécaires, le kit peut aussi être utilisé par tous les acteurs qui souhaitent animer des ateliers en lien avec l’EMI.

« La diversité des structures qui ont participé au projet reflète tellement de situations différentes que le kit est très largement utilisable dans un cadre hors bibliothèque. Il peut être utilisé par exemple par des établissements scolaires, des EHPAD ou par des centres sociaux. Bien s’informer est un enjeu crucial pour la démocratie, il faut que ce kit soit diffusé et partagé au plus de personnes possible ! » Pauline Gadéa.

Grâce au soutien renouvelé du ministère de la Culture, nous prévoyons de former toujours plus de bibliothécaires, d’animateurs et d’enseignants à l’utilisation de ce kit en 2022. Des webinaires seront prochainement organisés et de nouvelles thématiques seront développées comme la désinformation scientifique !

Pour en savoir plus sur nos offres de formation et nos outils de médiation sur l’EMI,
n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante :
pauline.gadea@bibliosansfrontieres.org

À LIRE AUSSI

Photo de familles dans l'espace Ideas Box en extérieur

AAP : l’Ideas Box Santé pour lutter contre les inégalités sociales de santé

Médias - 24 avril 2017

Illettrisme : une colo apprenante pour préparer la rentrée !

Projets - 28 août 2020

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer