Projets - 9 août 2022

Des « bibliothèques d’urgence » pour les exilés ukrainiens

Depuis cinq mois, Bibliothèques Sans Frontières se mobilise pour accueillir et orienter dignement les réfugiés ukrainiens à travers l’Europe. En plus des Ideas Box déployées aux frontières de l’Ukraine, nos équipes ont également installé des « bibliothèques d’urgence » dans plusieurs centres d’accueil, de transit et d’hébergement en France, en Belgique et en Italie. Animées par nos partenaires et des bénévoles formés par BSF, celles-ci contribuent au bien-être psychosocial des familles déplacées et à l’apprentissage de la langue.

Retour sur cette action avec Frédérique Aussaresses, chargée du projet en France, et Valentin Geschwind, médiateur de BSF.

Alors que 8,4 millions d’Ukrainiens ont fui leur pays suite à l’invasion russe en février, environ 88 000 personnes sont arrivées en France – principalement des femmes et des enfants. Pour contribuer à les accueillir dignement, BSF déploie depuis le mois d’avril neuf bibliothèques d’urgence dans plusieurs centres d’hébergement sur l’ensemble du territoire : à Courbevoie, Roissy, Paris et Mitry-Mory en Île-de-France, mais aussi à Bischoffsheim en Alsace, à Labenne-Océan, à Tardets et à Bordeaux en Aquitaine, ainsi qu’à Tourves en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Aux côtés de ses partenaires, BSF offre aux jeunes déplacés – souvent en état de choc – les moyens de se divertir, de s’évader pendant quelques heures et de retrouver le quotidien des enfants de leur âge.

Dans ces espaces hors du temps, on trouve des livres en ukrainien, du matériel créatif, des jeux de société issus de la librairie ukrainienne de Paris, mais également des ouvrages jeunesse sélectionnés par nos équipes : bandes dessinées sans texte, imagiers pour apprendre le français, carnets de dessin.

« Certains enfants sont très touchants. Je pense à la petite Elisabeth qui vient dès l’ouverture de la bibliothèque et ne la quitte plus jusqu’à notre départ, ou à un petit Ukrainien de six ans qui a dit un jour à l’un des bénévoles du projet : “Quand je serai grand, je veux être comme toi !” Je crois que c’est vraiment un espace important pour eux. » Valentin Geschwind, médiateur de BSF.

Bien que les enfants restent toujours plus faciles à divertir, les bibliothèques tentent également de toucher les adultes qui les accompagnent. Pour cela, des médiateurs partenaires et bénévoles – formés par BSF à l’accueil de ces publics – organisent régulièrement des activités accessibles à tous : Dixit, Uno ou Kapla. Si les contenus ludiques sont très populaires auprès des plus jeunes, la bibliothèque est aussi un espace sécurisant permettant à leurs aînés de faire leurs démarches administratives, de se reposer ou simplement de discuter.

« Il y a quelques semaines, alors que j’installais une bibliothèque d’urgence dans le centre d’accueil de Bischoffsheim pendant le déjeuner, la plupart des réfugiés ont posé leurs plateaux-repas pour venir découvrir ce nouveau lieu. En trente minutes, tout était sens dessus dessous, c’était chouette ! Cela montre qu’il y a un réel besoin. » Frédérique Aussaresses, chargée du projet.

En France, près de 1 000 réfugiés ukrainiens ont déjà été accueillis dans les bibliothèques d’urgence. Désormais autonomes, nos partenaires y organisent chaque semaine des ateliers pour faciliter leur apprentissage de la langue, mieux comprendre la culture française et renforcer leurs connaissances en termes d’accès aux droits, au logement ou à l’emploi. Prochainement, une nouvelle bibliothèque va voir le jour à Marseille avec l’association La Caravelle.

Un grand merci à notre partenaire financier Van Cleef & Arpels, ainsi qu’à nos partenaires opérationnels, le Centre d’Action Sociale Protestant, Aurore, France Terre d’Asile, le Groupe SOS, Forum Réfugiés, le Diaconat de Bordeaux et la Croix-Rouge.

Rédaction : Pauline Camps Vaquer

Les enjeux de protection, d’orientation et de soutien psychosocial des réfugiés ukrainiens doivent être des priorités absolues, en parallèle des besoins primaires. En leur facilitant l’accès à la culture et à l’information, BSF donne les moyens aux enfants et leurs parents de construire les solutions aux défis auxquels ils sont confrontés pour qu’ils puissent se reconstruire et avoir une vie digne.

À LIRE AUSSI

Urgence Ukraine : les dernières nouvelles du terrain

Projets - 17 mars 2022

Gymnases d’hiver : une parenthèse culturelle pour les sans-abri

Projets - 17 février 2020

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer