Le Lab

Depuis 2007, Bibliothèques Sans Frontières travaille sans relâche à renforcer la capacité d’agir des populations les plus vulnérables. Pour ce faire, la recherche et le développement d’outils innovants et de technologies a toujours été au coeur de notre démarche : le Lab en est l’incarnation.

Depuis 2007, nous travaillons sans relâche à renforcer la capacité d’agir des populations les plus vulnérables. Notre ambition : donner à chacune et à chacun les moyens de faire des choix éclairés, de comprendre le monde pour mieux l’éclairer en retour. Pour ce faire, la recherche et le développement d’outils innovants et de technologies a toujours été au coeur de notre démarche : le Lab en est l’incarnation. 

En 2014, nous avons créé l’Ideas Box, une médiathèque en kit designée par Philippe Starck, suivie en 2015 par l’Ideas Cube, un serveur autonome qui apporte Internet dans les zones déconnectées. Afin de donner à toutes et à tous les moyens de l’accès à l’information, nous avons développé l’Internet offline : une technologie permettant un accès local à des contenus numériques et leur mise à jour régulière. Nous explorons aussi les opportunités de l’intelligence artificielle au service d’un accès à l’information riche, sécurisé et qui promeut la diversité culturelle.

L’innovation au service de nos terrains

Des jeunes réfugiés rohingyas aux adolescents des quartiers Nord de Marseille, des enfants des rues burundais aux usagers des laveries automatiques aux États-Unis, nous avons contribué à changer la vie de plus de six millions de personnes. Notre ambition : renforcer les capacités des populations autour des grands enjeux qui font le monde d’aujourd’hui, comme l’éducation, la santé, l’emploi, la citoyenneté ou encore le numérique. Pour cela, nous accompagnons nos partenaires autour de neuf thématiques. Découvrez-les !

muy-cheng-pech-le-Lab

“Les enjeux du développement humain sont aujourd’hui multiples : de la maîtrise du numérique à la lutte contre les inégalités de genre, de l’accès au droit des demandeurs d’asile aux enjeux de santé publique. Autour de ces thématiques clefs, nous sélectionnons et créons des contenus spécifiques de sensibilisation pour les populations qui en ont le plus besoin. Nous proposons également des parcours de formation à nos partenaires sur le terrain, afin de les accompagner dans la prise en main de nos outils, dans les contextes humanitaires, les pays en développement, les quartiers populaires et les zones rurales en France.”

Muy-Cheng Peich, Directrice de l’éducation, de la formation et des contenus de BSF

Une bibliothèque de 35 000 contenus en 25 langues

Avec l’aide de plusieurs partenaires, notre équipe sélectionne chaque jour des contenus – vidéo, livres, podcasts – et crée des fiches d’activité toujours plus diversifiées pour nos projets partout dans le monde. Sélectionnés par rapport aux objectifs des programmes ainsi qu’aux besoins des populations, ils sont systématiquement discutés et approuvés par nos partenaires avant leur diffusion. Un catalogue est aujourd’hui disponible et s’enrichit sans cesse grâce à de nouveaux créateurs et distributeurs. Selon les besoins, des contenus peuvent être également spécifiquement créés par l’association.

Internet offline : des ressources numériques pour les populations déconnectées

Depuis sept ans, nous travaillons sur les technologies qui permettent d’apporter des contenus numériques aux populations déconnectées d’Internet. Elles offrent des moyens sans précédent pour transmettre, stocker et utiliser l’information.

Bien que de plus en plus d’individus et de communautés bénéficient des opportunités offertes par l’accès aux nouvelles technologies, nombreux sont ceux qui habitent des régions où l’accès à Internet est rare, insuffisant ou inexistant. Cela engendre une fracture numérique qui freine le développement culturel, économique, social et l’accès à l’éducation.

Écoles, centres de formation, bibliothèques, dispensaires médicaux : dans de nombreux contextes, ces structures souffrent d’un manque de ressources pédagogiques adaptées et faciles d’accès, qui pénalise leurs activités. Le numérique représente une formidable opportunité en la matière mais l’absence d’équipement, de connexion internet ou la défaillance des systèmes de communication sont autant de barrières à son utilisation. Enfin, certaines populations vivant dans des zones reculées ou difficiles d’accès ne peuvent pas toujours bénéficier des services proposés par les organismes d’aide.

De plus en plus d’organisations et d’individus s’efforcent de construire des ponts vers l’information numérique là où la connexion Internet fait défaut. Alors que chacun travaille avec le même objectif, ces acteurs sont souvent isolés. Il est aujourd’hui rare qu’ils puissent échanger sur leurs expériences et avancées techniques.

C’est pourquoi nous avons participé en 2018 à la création du consortium de l’Internet offline qui réunit plus de vingt organisations, travaillant ensemble pour trouver des solutions adaptées et développer des contenus partagés. En février 2020, toutes étaient réunies lors du deuxième sommet international de l’Internet offline, au sein de la bibliothèque universitaire de Tempe, en Arizona aux Etats-Unis.

Initiée par BSF et pilotée par le consortium de l’Internet offline, la plateforme OLIP permet aux utilisateurs de nos projets – Ideas Box ou Ideas Cube – d’accéder à des milliers d’applications et de ressources éducatives et culturelles hors connexion, via le navigateur de leur smartphone, tablette ou ordinateur : cours en ligne, applications, textes, vidéos.

Notre objectif ? Développer davantage cette plateforme et réunir toujours plus d’organisations partenaires autour de ce projet collectif. Celle-ci doit dépasser BSF, il faut que d’autres organisations – confrontées aux mêmes enjeux que les nôtres – s’en emparent : elle doit être partagée par le plus grand nombre. C’est aussi, à terme, un projet éminemment politique, un outil de protection de la vie privée et de lutte contre la censure : là où les contenus pourront être bloqués dans certains pays dictatoriaux, par exemple, les populations pourront continuer de s’informer.

Le travail du Lab a récemment été salué par la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie. En 2019, nous sommes également entrés dans la communauté des MIT Solvers pour notre projet avec Kiron, The Future is Offline. Découvrez nos autres récompenses.

Découvrez les thématiques de l'offre de service

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et mesurer les audiences de fréquentation de nos services. Pour plus d'informations et/ou vous opposer à ces cookies, cliquez ici.

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer